Soucieuse de préserver l'environnement et ses habitants.es, de favoriser l'émergence de nouveaux modes de productions, d'accompagner le développement d'une économie plus responsable, la Ville de Romainville développe un projet d'agriculture urbaine à l'échelle de son territoire. 

 

Renouer avec le passé 

La Seine-Saint-Denis a longtemps été une terre agricole. Jusqu’à une période relativement récente, les communes de la petite couronne, et en particulier Romainville,ont vu perdurer des exploitations maraîchères de petite taille, assurant une partie de leur approvisionnement en primeurs.

Aujourd’hui subsiste encore une production «privée» non négligeable, issue de nombreux jardins ouvriers, dont témoigne encore un parcellaire en «lanières» caractéristique.Mais face à l’intense concurrence foncière exercée par les activités industrielles puis par le résidentiel, le secteur agricole séquano- dionysien a été réduit à la portion congrue. À partir des études réalisées en 2012 par le cabinet SOA,complétées par l'INRA – AgroParisTech et Urbagri en 2013/2014, la Municipalité a pensé un projet d'exploitation multiformes prenant la mesure des problématiques foncières de coûts et de pollution.

Ainsi, afin de limiter l’emprise au sol elle a imaginé une véritable filière agricole à l’échelle du territoire communal en portant le projet de tour maraîchère, de toitures et activités maraîchères complémentaires en pleine terre (vergers...).

 

Développer une nouvelle filière économique 

Depuis 2015, la Municipalité s'attache à développer sous toutes ses formes un secteur économique en devenir. 

Jardins familiaux de la Corniche des Forts

Le succès rencontré par les terrains situés sur l'Ile de loisirs de la Corniche des Forts, la prochaine reconstitution de jardins familiaux sur le secteur des Coudes-Cornettes, le développement du projet Jardin'Emoi, la naissance d'associations et entreprises d'insertion liées à l'alimentation durable et les bons résultats de Baluchon, de Rebelle et du Paysan urbain sont autant de signes d'un changement de mode de consommation, lié à la crise environnementale.

Pour encourager cette prise de conscience, les services municipaux organisent régulièrement des ateliers de jardinage dans les espaces de proximité, dans les écoles, à la Maison de l'Enfance et à la Maison des retraités. 

Le projet de la Cité Maraîchère de Romainville, d'une autre envergure, vise non seulement à renforcer les liens sociaux mais aussi à créer des emplois pérennes, a été lancé par la Ville en 2011.Au printemps 2019, une exploitation maraîchère ouvrira dans quartier Marcel-Cachin. Cette structure innovante sera financée par la Région Ile-de-France, la Métropole du Grand Paris, l'Etat, le Département de la Seine-Saint-Denis et des partenaires privés.

Projet Lab 21. ALSEI - Agence Franc / Réinventons la Métropole du Grand Paris Projet Lab 21. ALSEI - Agence Franc / Réinventons la Métropole du Grand Paris

L'implantation d'autres surfaces maraîchères est prévue dans le quartier Youri-Gagarine (2500 m² de surfaces cultivables en toiture et un verger de 570 m²) et sur la ZAC de l'Horloge. .

Le développement d’une filière d’agriculture urbaine sur le territoire doit permettre de répondre aux enjeux:

  • Développer une filière agricole à l’échelle de la ville
  • Créer une offre d’insertion et de formation dans les domaines de l’agriculture et de la logistique
  • Sensibiliser les habitants à l’écologie et l’alimentation responsable
  • Faire rayonner le territoire comme force d’innovation en matière d’urbanisme et de développement durable, notamment à l’occasion de Paris 2024

 

Un PLU agricole

Pour répondre à cette ambition de développement de l'agriculture en milieu urbain le Plan Local d’urbanisme a fait l’objet d’une révision le 20 mars 2013 autorisant les constructions ou installations à usage agricole sur l’ensemble du territoire communal. Ces dispositions permettent de développer à l’échelle du territoire les exploitations agricoles (en toiture d’immeuble ou en pleine terre).