Le principe des Cafés-Philo : se rassembler pour explorer ensemble une question. Souvent, il s'agit simplement d'échanger nos points de vue et notre culture de façon libre.

Catégorie : Philosophie

  • 02 octobre 2021 à 16h00

Il y a des jours où la vie fait sens, où l’on sent qu’elle a une valeur, où l’on sait qu’elle nous mène quelque part. Alors, il est bon d’exister. Mais on a parfois aussi l’impression que la vie est dépourvue de signification, qu’elle est juste un joyeux chaos dans lequel on tente désespérément de survivre, sans trop savoir pourquoi. Ces moments nous révèlent-ils la vérité de l’existence ? La vie est-elle absurde ? Si l’existence se définit par le non-sens, est-ce qu’il devient impossible de la savourer ? Dans son ouvrage, Le mythe de Sisyphe (1941), Albert Camus tente de dépasser le désespoir de cet homme chargé de la tâche absurde et infinie de pousser une pierre en haut d’une montagne et de la regarder retomber. Il tente d’imaginer un Sisyphe heureux : peut-on, nous aussi, trouver le bonheur en nageant dans l’absurde ?