Leur musique est folle et transversale. D’abord intime et profonde, puis entraînante et festive, les composantes tzigane et méditerranéenne y sont bien reconnaissables.

Catégorie : Musique traditionnelle électrique

Le Pavillon
28, avenue Paul-Vaillant-Couturier

  • 15 octobre 2022 à 18h00

Guappecarto

Leur musique est folle et transversale. D’abord intime et profonde, puis entraînante et festive, les composantes tzigane et méditerranéenne y sont bien reconnaissables. Indéniablement, la musique des Guappecarto ouvre les imaginaires et les boîtes à histoires. Les Guappecarto jouent comme ils vivent, avec cette spontanéité, cette générosité, cette classe italienne, un côté cabaret-punk d’un autre temps que Fellini aurait pu filmer. Sambol, amore migrante, est né d’un doux désir, celui d’une fille, Mirjam Sambol, qui souhaite faire revivre son père, Vladimir, à travers les compositions musicales qu’il a laissées. Vladimir Sambol a fui, lors de la Seconde guerre mondiale, la Croatie vers la Suède en compagnie de son instrument et d’un grand amour de la musique. S’inspirant des notes transmises, les Guappecarto dédient ce nouvel opus à cet « amour migrant » qui ne craint aucune barrière, aucun voyage, dépasse l’espace, le temps et se transmet de père en fille.
Accordéon : Dr Zingarone
Guitare : Frank Cosentini
Contrebasse : Braghetta
Violon : O' Malamente
Batterie : O’ Brigante


1ère partie : Duo Montanao-Cavez

Un accordéon et un violon… Un voyage entre des vents du nord et des sons de l’Est. Une émotion, parfois improvisée, parfois libre, douce ou tendue. Une musique sans frontière, sans nom, libre.

Violon : Balthazar Montanaro
Accordéon diatonique : Sophie Cavez

  • Tout public
  • Durée : 2h30

Renseignements :