Constatant que les femmes sont souvent sous-représentées dans l'art quand elles n’en sont pas complètement absentes, ces conférences tenteront de resituer la place des femmes dans l’histoire de l’art.

Catégorie : Médiathèque

Médiathèque Romain-Rolland
Rue Albert-Giry
93230 Romainville

  • 25 avril 2020 à 11h00


Partant du constat que les femmes sont souvent sous-représentées dans les ouvrages d’art, les expositions et les collections de musées - quand elles n’en sont pas complètement absentes - ce cycle de conférences tentera de resituer la place des femmes dans l’histoire de l’art.

Selon le mythe fondateur de la peinture, et plus généralement de la représentation figurée, l’auteure de la première image figurative serait une jeune femme, « la fille de Dibutade ».

Mais où en sommes-nous aujourd’hui ? Quelle place les femmes occupent-elles dans le monde de l’art ? Quelle est la visibilité – ou l’invisibilité – des créatrices ? Existe-t-il un art féministe ? Pourquoi approche-t-on l’œuvre d’UNE artiste différemment de celui d’UN artiste ? L’art contemporain a-t-il bousculé les codes de représentation du corps féminin ?

Hélène Masse, guide-conférencière, diplômée de l’École du Louvre, co-directrice de l’association l’Art en Partage, abordera toutes ces questions à l’occasion de trois conférences en janvier, février et avril 2020, en explorant à la fois l’évolution de la représentation des femmes dans l’art et la place des artistes femmes dans l’histoire de l’art, comme Artemisia Gentileschi, Elisabeth Vigée Lebrun, Nikki de Saint Phalle, Louise Bourgeois, Marina Abramovic ou encore Joana Vasconcelos.

Entrée libre dans la limite des places disponibles

 

(crédit photo : Le déjeuner sur l'herbe, Edouard Manet, 1863. Musée d'Orsay)