Retrouvez les dispositifs existants de soutien financier aux acteurs publics, privés ou associatifs...

L'appel à projets annuel du Contrat de ville

Chaque année, Est ensemble, les neuf Villes signataires du Contrat de ville et l’État lancent un appel à projets.

Cet appel à projets vise à faire émerger et soutenir des initiatives en faveur de la population des quartiers populaires. Il s’agit également de faire levier sur les politiques de droit commun et d’en faire des actions inspirantes.

Les projets doivent s’inscrire dans les thématiques suivantes : éducation, lien social, accès aux droits, emploi et développement économique, santé, habitat et cadre de vie, culture, sport, prévention de la délinquance et sécurité...

Différentes actions concrètes, portées par des acteurs publics, privés ou associatifs, sont ainsi choisies et financées, en tout ou en partie.

L'appel à projets 2021 a été lancé en septembre 2020.

Documents à télécharger : 

  • Renseignements :  
    Hervé Fuchsmann, chef de projets politique de la Ville sur le territoire de Romainville :
    ou 01 49 15 55 83

Le Fonds d'initiatives associatives

Un Fonds d’initiatives associatives (FIA) existe depuis 2016 dans le cadre de la politique de la ville. Il permet de financer des micro-projets associatifs qui s’adressent aux habitant·e·s des quatre quartiers prioritaires (Marcel-Cachin, Youri-Gagarine, Horloge et Trois Communes) dans le but de renforcer la cohésion sociale.   

  • Le FIA s’adresse exclusivement à des associations et le montant maximum de la subvention est fixé à 3000 euros.

La Ville instruit le projet, dès réception du dossier, en lien avec le délégué du préfet.

  • Pour proposer votre projet, merci de compléter la demande de subvention :

Remplissez votre demande

Consultez le règlement 

  • Quelles actions peuvent-être financées par le FIA ?     

Des actions qui portent sur :

- La citoyenneté, le lien social et l'intégration : accès à la citoyenneté, partage des valeurs de la République, animation socioculturelle et de dynamisation sociale du quartier autour des liens de voisinage, de solidarité et des liens intergénérationnels, participation des habitant·e·s pour valoriser leur quartier, médiation familiale, sociale, de prévention et/ou de résolution de conflits dans l'espace public, apprentissage de la langue française.

- L’éducation : soutien à la parentalité, renforcement des liens entre les parents et l'école, (re)légitimation des parents dans leur rôle.

- La sécurité et la tranquillité publique : éducation à la citoyenneté et à l'apprentissage de la loi, lutte contre les incivilités et les dégradations de l'espace public, aide à l'insertion sociale.

- La santé : lutte contre les addictions, accès aux droits et aux soins, amélioration de l'alimentation, encouragement à la pratique d'activités physiques et/ou sportives.

- L'habitat, le cadre de vie et le développement durable : amélioration du cadre de vie au quotidien, meilleure gestion/utilisation de l'espace urbain, éco-gestes.

Quelques exemples d'actions financées

Des exemples d'actions retenues dans le cadre des appels à projet du contrat de Ville d'Est Ensemble ces dernières années à Romainville :

  • Le projet d’accompagnement et d’aide pour favoriser l’autonomie numérique, à destination des allocataires du RSA, porté par Emmaüs Connect.
  • Les ateliers  de performances théâtrales, portés par la Compagnie Myosotis.
  • Le parcours culturel et citoyen " Osez Joséphine Acte 2 ", porté par Acta Fabula.
  • Des parcours culturels et citoyens en direction des familles du quartier des Bas-Pays, portés par l’APSV.
  • Des ateliers d’initiation au street art à destination des enfants et des adolescent·e·s, portés par le collectif Kosmopolite.
  • Des ateliers d’autoréparation de vélos, portés par la Cyclofficine.
  • Le projet " Wi-Filles " à destination des collégiennes, porté par le club FACE.
  • Le projet " Tous au musée ", porté par l’Art en Partage.

Des exemples d'actions soutenues par le FIA à Romainville :

  • « Belles de quartier » - atelier et représentation théâtrale féministe et clownesque par la Cie In Extenso dans le quartier des Bas-Pays 
  • « Place à l’art » par l’association Douze-Douze dans le quartier des Bas-Pays 
  • «Les 50 ans de mai 68 : avant / aujourd'hui - Récolte de paroles d'habitants & restitution théâtrale » par la Cie Myosotis dans le quartier Marcel-Cachin 
  • « Culture sur rue » par la Cie Jetzt dans le quartier Marcel-Cachin 
  • « Les crayeurs de rue » par la Cie Mystère Bouffe dans le quartier des Trois-Communes 
  • « Noël aux Trois-Communes » par l’association JARR en partenariat avec le Secours populaire
  • « Livres d’artistes » - atelier de réalisation d’un livre par l’association Larutile dans le quartier Youri-Gagarine 
  • « Fête d’Halloween et Noël G » par l’association Nouvelle G dans le quartier Youri-Gagarine 
  • « L’abeille sentinelle de l’environnement » par l’association les Ruchers de Romainville dans les quatre quartiers politique de la ville

Un fonds pour l'économie des quartiers prioritaires

Lancé par Est Ensemble, le Fonds pour l’économie des quartiers prioritaires est dédié aux projets économiques s’implantant ou se développant dans les quartiers prioritaires du territoire. Il a vocation à répondre aux difficultés rencontrées par les porteur·se·s de projet pour s’installer correctement. En effet, le coût de départ élevé fragilise l’investissement dans l’achat de matériel adéquat ou dans l’aménagement d’un local. Le fonds propose ainsi de financer une partie de leur installation dans ces quartiers ou à proximité immédiate, avec une subvention minimale de 10 000 €.

  • À qui s’adresse-t-il ?

Le fonds s’adresse aux porteur·se·s de projets – entrepreneur·se·s, créateur·rice·s d’activité, associations – qui cherchent des financements pour s’installer ou développer leur activité, c’est-à-dire faire des travaux ou acheter le matériel nécessaire (un véhicule, une machine, etc.).
En conséquence, seuls les projets déjà constitués sont concernés. Le fonds intervient au moment de l’installation d’une activité (ou son développement) et pas avant – d’autres dispositifs d’aide ou d’accompagnement à la création existent.
L’entrepreneur·se est donc éligible s’il ou elle a déjà fait tout le chemin de la création d’activité, y compris avoir trouvé un lieu où s’établir. Ce lieu doit se trouver dans l’un des Quartier politique de la ville d’Est Ensemble ou à proximité immédiate.

  • Que finance-t-il ?

Le Fonds pour l’économie des quartiers finance les travaux d’aménagement d’un local et/ou l’achat de matériel nécessaire à l’activité.
La subvention est de 10 000 € minimum et peut couvrir jusqu’à 80 % des dépenses, uniquement d’investissement liées à l’installation.

  • Comment candidater ?

À tout moment, car il s'agit d'un appel à projet permanent. La commission de sélection se réunit tous les deux à trois mois.
À
 noter cependant pour la période électorale du printemps 2020 : il n'y aura pas de commission de sélection avant le mois de mai 2020.

Remplissez votre dossier de candidature

Consultez le règlement

  • Renseignements :

Mail :  

Site : https://www.est-ensemble.fr/fonds-eco-quartiers

Promotion 2019 Wi-Filles

Atelier street art square Duclos avec le collectif Kosmopolite.

Cie Myosotis à l'école Marcel-Cachin

L'appel à projets Ville – Vie – Vacances (VVV)

Le dispositif VVV soutient des actions s’adressant prioritairement aux jeunes de 11 à 18 ans, issu·e·s des quartiers prioritaires de la politique de la ville et ne partant pas en vacances, de bénéficier d’activités culturelles, civiques, sportives et de loisirs et d’une prise en charge éducative durant les vacances scolaires.  Il a pour objectif de favoriser le développement d’une citoyenneté active et du sentiment d’appartenance à la cité. Il n’a pas vocation à soutenir des prestations de loisirs des accueils collectifs de mineurs.

> L'appel à projets 2019 est clos.