Malgré une situation de péril imminent et l'engagement de l'évacuation d'un immeuble, le DAL et la France insoumise invitent les occupants à rester dans les lieux. Réaction de la Ville.

Catégorie : Sécurité

Publié le

Le 27 septembre 2018 la mairie de Romainville a engagé l'évacuation des habitants d'un immeuble (situé au n°4 rue de la République / n°3 avenue de Verdun) dans le cadre d'une situation de péril imminent. Malgré le danger pour la sécurité publique et la proposition de prise en charge par la Ville des occupants, le DAL et la France insoumise invitent les habitants à rester dans un lieu non sécurisé en raison de l'absence d'entretien par un propriétaire privé.


Le 17 septembre 2018, la Mairie de Romainville a saisi le Tribunal Administratif de Montreuil dans le cadre d'une procédure de péril imminent concernant un immeuble privé. Une procédure nécessaire au regard du danger pour les habitants et la sécurité publique en l'absence de réponse du propriétaire du bien.

Sur ordonnance du juge, une expertise a été rendue le 24 septembre dernier confirmant le péril imminent et demandant à réaliser dans les plus brefs délais l'interdiction d'habiter ou de pénétrer dans les étages et les caves, l'évacuation des occupants de tous les logements, la coupure de tous les réseaux, avant d'entreprendre des travaux de sécurisation du bâtiment.

Le 27 septembre dernier, la Ville, après une première prise de contact avec les occupants, leur a notifié l’arrête de péril et proposé un hébergement. Malgré nos difficultés à identifier le nombre total d'occupants en raison d'un grand nombre de logements occupés sans droits ni titres (14 estimés), deux familles seulement ont accepté de quitter les lieux pour se mettre en sécurité.

Devant ces refus d'évacuer l'immeuble la Ville dénonce une double irresponsabilité alors qu'elle tente de faire exécuter une décision d'un expert mandaté par le Tribunal administratif.
D'abord et surtout l'irresponsabilité du propriétaire du bien qui depuis de nombreuses années n'a entrepris aucun travaux et laissé le trafic se développer dans cet immeuble.
Ensuite l'irresponsabilité de la Députée, des élus locaux de la France insoumise et du Nouveau parti anticapitaliste, du DAL qui demandent aux occupants de rester dans les lieux.

Une situation inacceptable et irresponsable.