Du fait de la pollution liée à la canicule, la préfecture de police a mis en place des mesures pour les engins motorisés jusque vendredi minuit. L'utilisation des transports en commun est facilitée.

Catégorie : Circulation

Publié le

Selon les données transmises par AIRPARIF, le seuil de pollution atmosphérique à l’ozone (O3) qui déclenche la procédure d’information et de
recommandation est susceptible d’être atteint lundi 23 juillet. Les conditions météorologiques prévues ne permettent pas, en l’état actuel des
modélisations, de garantir la dispersion du polluant. En conséquence, et afin de réduire l’émission de polluants dans l’atmosphère, le Préfet de Police recommande les mesures suivantes.

Pour éviter de prendre sa voiture, la RATP met en place un "forfait antipollution" à 3,80€ pour se déplacer partout en Île-de-France sur l'ensemble des réseaux (Transilien, RATP et Optile : trains, RER, métro, tramway, bus, Roissybus et Orlybus) à la demande de Ile-de-France Mobilités, autorité organisatrice des transports franciliens. Les automobilistes et deux roues ayant les pastilles Crit'air 1, 2 et 3 sont autorisés à se déplacer à Paris.


Mesures applicables aux sources fixes de pollution :

- Réduire le fonctionnement des installations fixes dont les émissions contribuent à l'épisode de pollution.
- Veiller à ne pas aggraver les effets de cette pollution par la pratique d’autres activités émettrices de substances polluantes.
- Eviter l’utilisation de produits à base de solvants (acétone, white spirit, vernis, colles, peintures glycérophtaliques, etc.).
- Pour les émetteurs industriels, s’assurer du bon fonctionnement des dispositifs de traitement des rejets de COVNM et de NO2 dans l’atmosphère.

Mesures applicables aux usagers de la route :

- Réduire la vitesse sur l’ensemble de la région Ile-de-France : à 110 km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ;
 à 90 km/h sur les portions d’autoroutes et de voies rapides normalement limitées à 110 km/h ; à 70 km/h sur les portions d’autoroutes, de voies rapides normalement limitées à 90 km/h ainsi que sur les routes nationales et départementales ;
- Utiliser les véhicules peu polIuants (électrique, GNL, etc.).
- Différer les déplacements sur l'Ile-de-France.
- Contourner l’agglomération francilienne en empruntant les axes routiers indiqués sur la carte (annexe 8), pour les véhicules en transit dont le poids total en charge excède 3,5 tonnes.
- Respecter les conseils de conduite apaisée.
- Privilégier le covoiturage.
- Emprunter prioritairement les réseaux de transport en commun.
- Privilégier les modes actifs de déplacement (marche, vélo, etc.).
- Utiliser les possibilités mises en place au sein des établissements professionnels afin d'aménager les déplacements domicile-travail (plan de mobilité, télétravail, adaptation des horaires, etc.).