Une nouvelle école dans le quartier des Bas Pays : choisissez son nom jusqu'au 17 mai !

La nouvelle école aux Bas Pays accueillera ses premier·e·s élèves en 2019.

Afin de répondre aux besoins croissants en matière d’éducation, la Ville de Romainville a lancé au printemps 2018 la construction d’une nouvelle école primaire de 11 classes avec :
• des espaces mutualisés avec l’école Paul-Langevin à proximité (espace sportif, salle polyvalente, etc.) ;
• des espaces ouverts sur le quartier : un dojo, une cour de récréation, un espace ouvert aux parents des trois écoles du quartier…

Il ne reste plus qu’à lui trouver un nom !
Dans la continuité de la concertation engagée avec la communauté éducative, les parents d’élèves et les membres du conseil citoyen du quartier, la Ville de Romainville souhaite donner la parole aux habitant·e·s afin de choisir le nom de ce futur établissement. Afin de rétablir la parité dans la dénomination des équipements publics, la Ville de Romainville vous propose de choisir parmi quatre grandes figures féminines :

Rosa Parks (1913-2005)
Symbole de la lutte contre la ségrégation raciale aux États-Unis


Le 1er décembre 1955, Rosa Parks monte dans un bus. Elle refuse d'obéir à l'injonction du chauffeur, James Blake, lui demandant de se lever pour céder sa place à un blanc. Arrêtée par la police, elle se voit infliger une amende de 15 dollars. Le 5 décembre 1955, elle fait appel de ce jugement. Le lendemain, un boycott contre la compagnie de bus est lancé par un jeune pasteur alors méconnu, Martin Luther King.
 Ce boycott dure plus de 380 jours et prend fin le 13 novembre 1956 à l'annonce par la Cour suprême de l'abolition des lois ségrégationnistes dans les bus, les déclarant anti-constitutionnelles. Rosa Parks, surnommée « mère du mouvement des droits civiques » par le Congrès américain se battra toute sa vie pour l'égalité.

Proposition issue d’une action pédagogique menée avec des élèves de l’école Paul-Langevin


Rose Guérin (1915 – 1998)
Femme politique française, députée et résistante

Rose Guérin est une femme politique française et députée entre 1945 et 1958. Elle s’engage notamment dans la résistance et participe au groupe des FTP « Valmy ». Arrêtée par l'occupant allemand le 30 octobre 1942, elle est incarcérée à la prison de Fresnes et au fort de Romainville. Elle est condamnée à mort pour « activité patriotique » et finalement déportée au camp de Ravensbrück en juillet 1943, puis à celui de Mauthausen, d'où elle ne sort qu'en avril 1945. Après la Libération, elle est « citée à l'ordre de l'armée et homologuée au grade de lieutenant des Forces françaises de l'intérieur ». Elle continue alors son activité militante au PCF et participe aussi à l'animation de plusieurs associations de déportés ou de femmes.

Proposition du conseil citoyen du quartier

Hannah Arendt (1906-1975)
Politologue, philosophe et journaliste allemande naturalisée américaine

Connue pour ses travaux sur l’activité politique, le totalitarisme, la modernité et la philosophie de l'histoire, elle soulignait toutefois que sa vocation n'était pas la philosophie mais la théorie politique. C'est pourquoi elle se disait « politologue » plutôt que philosophe. Ses ouvrages sur le phénomène totalitaire sont étudiés dans le monde entier et sa pensée politique et philosophique occupe une place importante dans la réflexion contemporaine. Ses livres les plus célèbres sont Les origines du totalitarisme (1951), Condition de l'homme moderne (1958) et La Crise de la culture (1961).


Ann-Margaret Sharp (1942-2010)
Philosophe américaine

Cette grande dame de la philosophie pour enfants obtient un diplôme en histoire et philosophie en 1963, puis une maitrise en histoire intellectuelle des Amériques en 1966 de l’Université de New Rochelle (New York). Sa thèse de doctorat en philosophie de l’éducation, défendue en 1973, portait sur la théorie de l’éducation de Nietzche. À partir de cette date, elle fut directrice associée de l’Institute for the Advancement of philosophy for Children fondé par Matthew Lipman. Cet Institut a été le pivot du développement de la philosophie pour enfants aux États-Unis, mais aussi à travers le monde. À cet institut, Ann Margaret Sharp fut celle qui mit les sciences de l’éducation au service de la philosophie pour enfants. Grâce à son action, la philosophie pour enfants est aujourd’hui présente dans plus d’une quarantaine de pays et est en pleine progression.

Quel nom pour la future école ?

* Champs obligatoires