Un quartier renouvelé et reconnecté à la ville

De 2007 à 2017 une véritable transformation de la cité Cachin s’est opérée grâce à la conclusion d’une convention entre la Ville, l’Etat, l’ANRU mais aussi la Région et le Département.

La rénovation du quartier répondait à des objectifs précis fixés par la municipalité en concertation avec les habitants : améliorer le cadre de vie des habitants, désenclaver le quartier pour en faire un coeur de ville, y rétablir une mixité sociale, le tout dans le respect des principes du développement durable.

Dix années de rénovation urbaine pour un cadre de vie de qualité

Construit entre 1956 et 1964 le quartier conçu par l’architecte André Bérard, ne répondait plus, dans les années 2000 aux nouveaux usages des logements et souffrait d’un manque d’ouverture sur la ville. Pour améliorer le cadre de vie des habitants, la ville a décidé de démolir 563 logements et d’en reconstruire autant pour permettre la création de nouvelles voies.

Afin de favoriser une plus grande mixité sociale à l’échelle de la ville, 80% des 563 logements démolis ont été reconstruit dans le centre ville ancien, dans des résidences mixtes. De nombreux bâtiments ont été rénovés en profondeur pour offrir à tous les locataires un espace de vie adapté à leurs besoins et créer les conditions d’une véritable résidentialisation. Des espaces publics et privatifs clairement identifiables et un adressage spécifique ont été mis en place pour une meilleure appropriation du quartier par ses habitants. Enfin, les nouvelles voies de circulation ouvrent des perspectives 

Un grand nombre d'équipements publics ont été créés, reconstruits ou réhabilités dans le cadre du projet  : 

  • La Médiathèque Romain Rolland
  • La Maison de l'Enfance
  • La Maison des retraités
  • L'espace de proximité Marcel Cachin
  • Le Centre municipal de Santé Louise Michel et le Centre médico-psycho-pédagogique
  • le complexe sportif collette Besson
  • Le groupe scolaire Marcel Cachin

Ces aménagements tiennent compte de la volonté municipale de construire une ville durable. La collecte des déchets par aspiration pneumatique, en fonction depuis 2011, et la création de la Cité Maraichère de Romainville sont emblématiques de cette volonté d’innovation.La construction de tous les nouveaux bâtiments, notamment les équipements publics, s’est appuyée sur des techniques et des matériaux respectueux de l’environnement : parois en verre, toits photovoltaïques, toitures végétalisées, puits canadiens...

Une nouvelle dynamique économique

Le renouveau du quartier, élargit au projet de la Place du 19 Mars 1962 a aussi été pensé comme moteur d'une dynamique économique nouvelle à travers les clauses d'insertions qui ont permis à certains habitants de ce quartier prioritaire de se réinsérer sur le marché de l'emploi en se formant sur les chantiers, en favorisant la création d'une Maison d'Assistantes Maternelles, développant de nouveaux locaux commerciaux et en soutenant l'émergence de nouvelles activités dans le champs de l'économie sociale et solidaire. 

Depuis 2013, l'entreprise d'insertion Baluchon Ensemble développe une activité de traiteur innovante et accompagne des porteurs de projets au sein des locaux de l'ancienne cuisine centrale rue Madeleine Odru. En 2018 cette entreprise d'insertion compte 53 salariés dont plus de la moitié en insertion professionnelle. 

Au printemps 2019, l'ouverture de la Cité Maraîchère viendra renforcer cette dynamique en proposant douze emplois, un service de restauration et d'événements pour tous les publics. 

 

Une nouvelle aire de jeux sur la plaine centrale début 2019

La plaine centrale est un grand espace de verdure et de détente ouvert à tous les Romainvillois·e·s. En partenariat avec Seine-Saint-Denis Habitat, la Ville a voulu poursuivre son action d’embellissement et de renouvellement des pratiques de cet espace public en mettant en scène le paysage et en y intégrant de nouvelles activités ludiques.

Afin de répondre au mieux aux attentes de la population en matière de loisirs, une réflexion globale a été menée sur la place du jeu sur la plaine centrale, en valorisant le jeu libre et l’espace naturel en tant que terrain de jeu.

Pour approfondir cette démarche, les habitants et les enfants en particulier ont été associés et ont co-construit ce projet d’envergure en imaginant eux-mêmes la nouvelle aire de jeux et en prenant pleine part à toutes les étapes de sa mise en place. 

Les souhaits et avis des enfants exprimés lors de plusieurs ateliers en 2017 ont été sources de propositions créatives. En s’inspirant des résultats, des réflexions et des productions, des temps d’échanges entre la ludothèque municipale et Sensomoto ont abouti à un travail d’interprétation et de traduction de l’expressions des envies.

Le projet final répondra à l’équation principale qui consiste à maximiser l’intérêt ludique, le niveau de sécurité, l’envie des enfants, la mise en conformité de la maquette tout en maîtrisant les coûts d’installation.

 

Exposition in situ pour les 10 ans du programme de rénovation

 Dix ans après le démarrage du programme de rénovation, la Ville a proposé une plongée dans ses archives photographiques. Dix panneaux d'exposition ont été installés dans le quartier à l'automne 2017.

Télécharger l'exposition